Vu du Danemark. Affaires : “Les mailles du filet se resserrent sur les politiques français”

0
92



Bjørn Willum, correspondant à Paris de la Radio publique danoise (DR), commente la tentative de moralisation de la vie politique française et les récentes affaires qui ont poussé des ministres à la démission.

François Bayrou a renoncé à son poste de ministre en raison d’une affaire touchant le MoDem. La vie politique française est-elle en train de changer ?

Celui qui portait la loi sur la moralisation de la vie politique s’est fait prendre la main dans le sac, avec son parti… Cela en fait rigoler plus d’un au Danemark, et cette situation en dit long sur la vie politique française. L’autre jour, une amie danoise m’a demandé, sans rire, s’il existait encore des hommes politiques suffisamment propres pour être ministres en France.

Les témoignages dans cette affaire sont concordants et accablants – ce ne sont pas juste de petits soupçons –, ce qui justifie cette démission. François Bayrou, ou celui qui l’a décrétée, a pris la bonne décision, car cela risquait de ressembler à un vaudeville pendant encore longtemps.

Ce genre de décision augure-t-elle une nouvelle ère de moralisation politique en France ?

J’ai bon espoir pour la France en ce qui concerne les affaires et l’utilisation des fonds publics. On vient de vivre une campagne présidentielle qui a été décidée par les révélations du Canard enchaîné. L’affaire Fillon a marqué l’élection, mais aussi la vie politique française pour l’avenir. La loi est devenue plus stricte sous François Hollande, et les mailles du filet se resserrent : on peut espérer qu’il y aura moins d’affaires dans le futur, pas parce que les hommes politiques français seront de meilleures personnes, mais parce qu’il sera plus risqué pour eux de s’aventurer sur ce terrain.

Le renouvellement des députés va-t-il dans ce sens ?

Beaucoup des nouvelles têtes à l’Assemblée nationale n’ont jamais fait de politique avant cette élection et n’ont pas été allaitées au principe qui veut que les puissants magouillent sans conséquences. On peut espérer qu’ils apportent un nouvel état d’esprit, et donc moins d’affaires et de malversations.

Propos recueillis par Corentin Pennarguear



Source link

Laisser un commentaire