Vu de l’étranger. Macron, c’est un peu…

0
7



Une pincée de Reagan, un mélange de Blair et d’Erdogan… Depuis son élection, la presse étrangère adore comparer Emmanuel Macron à d’autres chefs d’État, contemporains ou non.

Tony Blair

“Un centriste jeune et charismatique qui balaie l’élection et créé un tremblement de terre dans tout le pays en faveur de son programme libéral.” Pour New Statesman, hebdomadaire britannique, la France a élu en 2017 le Tony Blair de 1997.

Ronald Reagan

“En 1980, Ronald Reagan s’est présenté comme un leader héroïque prêt à transformer le pays, et c’est exactement ce qu’a fait M. Macron”, assure le quotidien américain libéral The Wall Street Journal.

Silvio Berlusconi

Un homme politique capable de rallier tout le centre droit à sa cause ? “Pas la peine de chercher le nouveau Macron en Italie, il y a déjà Berlu”, estime le journal conservateur italien Il Foglio.

Charles de Gaulle

“Un mot illustre l’exploit que Macron a accompli : le panache. Une vertu présente chez de nombreux héros légendaires de la France éternelle, comme Charles de Gaulle ou Cyrano de Bergerac”, écrivait le journal espagnol El País le 14 mai.

Recep Tayyip Erdogan

“L’enlisement des partis politiques et les surprises que cela crée dans la France de 2017 nous font penser à la Turquie de 2002” et à l’arrivée au pouvoir, en tant que Premier ministre, de l’actuel président turc, rapporte le quotidien Sabah, proche du gouvernement.

Napoléon Bonaparte

“Ce qui est vraiment napoléonien chez Macron, c’est son impatience, sa passion pour le mouvement et son sens de la destinée”, tranche le magazine américain Foreign Policy.

Barack Obama

“Macron a été soutenu par Obama et leurs ressemblances sont frappantes : jeunes, tournés avec espoir vers l’avenir, porteurs d’un état d’esprit modéré et vaguement progressiste, et doués pour mettre en scène leur désir d’aller au-delà des clivages traditionnels”, selon The Washington Post.



Source link

Laisser un commentaire