Violents combats à Raqqa, fief de l’organisation djihadiste Etat islamique


Des combattants des Forces démocratiques syriennes à Raqqa, en Syrie, dans une vidéo publiée le 3 août 2017 par l'agence Hawar.

Des combattants des Forces démocratiques syriennes à Raqqa, en Syrie, dans une vidéo publiée le 3 août 2017 par l’agence Hawar. — Uncredited/AP/SIPA

  • De violents combats se déroulent ce dimanche à Raqqa, en Syrie, entre les djihadistes de l’organisation terroriste Etat islamique et des combattants kurdes et arabes.
  • Les djihadistes ne contrôlent plus que la moitié de leur bastion syrien.

De très violents combats ont opposé ce dimanche les forces antidjihadistes soutenues par Washington en Syrie aux combattants de l’organisation Etat islamique (EI) au cœur de son principal bastion syrien de Raqqa, a constaté un correspondant de l’AFP.

>> A lire aussi : Daesh chassé de la moitié de la ville de Raqqa en Syrie

Les djihadistes tiennent encore la moitié de la ville

Des échanges de tirs nourris entre les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, et les djihadistes avaient lieu à l’intérieur la vieille ville, a pu constater le journaliste qui se trouvait à la périphérie de ce secteur, près de la muraille historique.

Des obus de mortier tirés par les djihadistes s’abattaient près des positions des FDS qui sont entrées dans la « capitale » de l’EI en Syrie le 6 juin dernier. Ils contrôlent désormais plus de la moitié de la ville mais rencontrent une résistance acharnée des combattants de l’EI.

Tirs de mortier et bombardements aériens

es FDS ripostaient par des obus de mortier et à l’aide de mitrailleuses lourdes. Un avion de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis bombardait de manière incessante les positions des combattants de l’EI dans la vieille ville, provoquant d’épaisses fumées blanches. C’est dans ce secteur que se trouvent les principales fortifications de l’EI.

« Il y a de violents combats. Nos forces tentent d’assiéger de plus en plus Daesh [acronyme en arabe de l’EI] », a expliqué sur place Nouri Mahmoud, porte-parole des Unités de protection du peuple kurde (YPG), principale composante des FDS.

Près de la muraille, le journaliste de l’AFP a vu des combattants des FDS transporter cinq des leurs, blessés par l’explosion d’une mine, une des armes de prédilection de l’EI dans cette bataille. D’après les FDS, l’EI utilise des mines, des voitures piégées, des drones, des tunnels et des kamikazes pour défendre ses positions à Raqqa.



Source link

Catégorie

Laisser un commentaire

704d777aed89a8cb94b215cd63f25c7aFFFFFFFFFFFFFFFFF