Home le monde Slovaquie. Pourquoi nous vend-on des aliments de moins bonne qualité qu’en Europe...

Slovaquie. Pourquoi nous vend-on des aliments de moins bonne qualité qu’en Europe de l’Ouest ?

0
21


Publié le
Robert Fico lors du sommet du groupe de Visegrad le 18 juillet à Budapest. PHOTO PETER KOHALMI / AFP

Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, a posé le 18 juillet un ultimatum à Bruxelles : si la Commission ne s’attaque pas à la faible qualité des produits alimentaires vendus en Europe centrale et orientale, il répliquera par un boycott.

Comment se fait-il que les bâtonnets de poisson vendus en Slovaquie contiennent moins de poisson que ceux de la même marque vendus dans l’Autriche voisine ? Cette épineuse question des aliments de qualité inférieure distribués sous le même emballage par des grandes marques dans les États membres d’Europe centrale et orientale a été soulevée par Robert Fico lors d’une conférence de presse à Bratislava, le 18 juillet. Le Premier ministre a déclaré qu’il s’agissait d’un “problème grave”, d’“un scandale” qu’il allait aborder avec ses homologues du groupe de Visegrad (République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie) lors du sommet qui se tenait le même jour.

Fico s’est dit prêt à étudier la possibilité de lancer une initiative citoyenne européenne visant à forcer la Commission européenne à s’occuper du problème. En cas d’échec, il entreprendra des “initiatives coercitives unilatérales”, comme celle d’interdire les produits alimentaires autres que slovaques dans les cantines publiques du pays. Les chefs d’États polonais, hongrois et tchèque l’ont d’ailleurs chargé de mener des pourparlers au nom du groupe avec le président de la Commission, Jean-Claude Juncker.

“Même après la chute du rideau de fer et l’élargissement de l’UE aux pays d’Europe centrale et orientale, l’Europe reste divisée – cette fois par la qualité des mêmes produits”, regrette Pravda. Le quotidien de Bratislava rappelle que l’affaire a éclaté en février dernier, après la publication des résultats des tests effectués sur des produits identiques achetés en Slovaquie et en Autriche. Il était apparu que près de la moitié des aliments vendus dans les supermarchés slovaques étaient “d’une qualité nettement inférieure”.
Selon l’éditorialiste du journal, ces écarts Est-Ouest dans la qualité des produits alimentaires de grandes marques trouvent leurs racines dans le passé communiste :

Dans le bloc de l’Est, […] les meilleurs produits étaient réservés à l’exportation. Par conséquent, les marques occidentales en Tchécoslovaquie avaient toujours bonne réputation. […] Cela explique la fascination [à la fin de l’époque communiste] pour les produits occidentaux. Puis est venue la désillusion. Peut-être que les géants de l’agroalimentaire ont interprété à leur façon notre pouvoir d’achat, toujours plus faible. Quoi qu’il en soit, Bruxelles est confrontée à un problème qui dépasse les frontières d’un petit pays. Elle doit agir.”



Source link

Laisser un commentaire

d723ddfb08b3b416e48df6eaff487105HHHHHHHHH