Presque à mi-parcours de la troisième saison tant attendue de Twin Peaks [diffusée depuis le 21 mai sur la chaîne américaine Showtime], on commence à voir où veut en venir le réalisateur et coauteur David Lynch, secondé par le cocréateur de la série, Mark Frost. De toute évidence, ce qu’il fait ne ressemble à rien de connu dans le monde de la télévision, y compris le vieux Twin Peaks.

Les premières saisons, diffusées en 1990 et 1991, étaient destinées à une chaîne hertzienne [ABC], rythmées par les pauses de publicité et conçues pour tenir en haleine d’une semaine à l’autre. Les modèles étaient les feuilletons dynastiques en prime time – la phrase culte de Twin Peaks, “Qui a tué Laura Palmer ?”, étant une référence à Dallas [et au slogan “Qui a tué JR ?”, utilisé en 1980 par la chaîne CBS] – ainsi que les superproductions sentimentales qui étaient l’ordinaire de Lynch quand il était lui-même un jeune cinéphile. Twin Peaks était alors “cinématographique” comme l’était rarement la télévision de l’époque, même si c’est devenu la norme aujourd’hui.

[…]

Robert Lloyd