pour Philippe Starck, le borderless tue le design des smartphones

0
32


Xiaomi Mi Mix 2, Galaxy Note 8, iPhone X… les flagships de 2017 semblent tous opter pour un design borderless avec un écran dépourvu de bordures. Le borderless est à la mode, à tel point qu’il devient difficile de distinguer les smartphones en termes de design. Pour Philippe Starck, le designer du Xiaomi Mi Mix 2, le borderless tue le design des smartphones, mais il s’agit de la seule direction possible pour le futur…

xiaomi mi mix 2 starck tue design smartphones borderless

Le 12 septembre 2017, Apple a officiellement dévoilé l’iPhone X, son premier smartphone doté d’un écran OLED sans bordures. Avec ce flagship haut de gamme, la firme de Cupertino démocratise définitivement le design borderless, très en vogue dans l’industrie des smartphones depuis maintenant plusieurs mois. Cette approche esthétique est certes plaisante, et visuellement impressionnante, mais elle soulève une question importante. Si tous les smartphones s’apparentent à des écrans montés sur des plaques de verre ou de métal, sans aucune bordure ou autre signe distinctif, comment vont faire les constructeurs pour démarquer leurs smartphones en termes de design ?

Un jour avant la présentation de l’iPhone X, Xiaomi a présenté le Xiaomi Mi Mix 2, digne successeur du Xiaomi Mi Mix de 2016, qui fut justement l’un des premiers smartphones à proposer un design borderless. Pour le site américain The Verge, le lancement de ce nouveau smartphone a été l’occasion d’interroger Philippe Starck, le designer des deux Xiaomi Mi Mix, à ce sujet. Le designer de renom se dit effectivement conscient de cette problématique. Selon lui, la disparition des bordures d’écran s’inscrit dans la continuité logique de l’évolution des smartphones.

Xiaomi Mi Mix 2 : les smartphones doivent désormais se différencier sur d’autres points que le design

Lorsqu’une personne utilise un smartphone, seuls l’image et le son sont importants. C’est la raison pour laquelle tous les constructeurs cherchent désormais à augmenter la taille de l’écran sans augmenter la taille du smartphone. D’où l’intérêt évident de supprimer les bordures. Il s’agit à ses yeux de démarche de « dématérialisation », et la prochaine étape consiste à ce que le service proposé par le smartphone aille directement dans le cerveau de l’usager, par le biais d’un implant, par exemple.

Par conséquent, Starck pense que les designers sont en voie de disparition. Il considère que son rôle est de continuer à minimiser le design des appareils électroniques jusqu’à ce que ce ne soit tout simplement plus possible. Au final, ce professionnel estime qu’il est inutile que les constructeurs de smartphones cherchent à se différencier par le design de leurs produits, car ce n’est pas ce que recherchent réellement les consommateurs.

Au contraire, cette disparition de la notion de design peut permettre à Xiaomi et à ses concurrents de se concentrer sur d’autres aspects, comme le prix ou les performances. Ainsi, même si le borderless représente la fin du design pour les smartphones, Starck considère qu’il s’agit de la seule voie possible à emprunter pour l’avenir.



Source link

Laisser un commentaire