plainte contre les luxueuses bergeries de Murtoli

0
20


Les associations de défense de l’environnement sont résolues à combattre les constructions illégales sur l’île.

POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE PIERRE LANFRANCHI : " Guerre judiciaire autour d'une maison de rêve en Corse" - Photo prise le 07 octobre 2009 à Murtoli d'une maison du 17e siècle qui se situe à l'extrémité du domaine d'Ortolo, un paradis pour milliardaires de deux mille hectares. Une guerre judiciaire oppose l'épouse d'un industriel italien ayant acheté cette maison, au propriétaire insulaire du domaine où elle est située, qui en conteste la vente depuis près de cinq. AFP PHOTO STEPHAN AGOSTINI / AFP PHOTO / STEPHAN AGOSTINI

En Corse, la lutte contre les constructions illégales est un combat incessant, parfois même dangereux, pour les membres de trois associations : une nationale, France Nature Environnement, et deux locales, U Levante et ABCDE (Association bonifacienne Comprendre et défendre l’environnement). Elles ont ensemble, lundi 17 juillet, déposé plainte à l’encontre des sociétés des propriétaires et exploitants Paul Canarelli et sa compagne Valérie Guilbert, du désormais célèbre domaine de Murtoli, à Sartène.

Déployé sur 15 kilomètres carrés, le site unique, en bordure de mer, compte une quinzaine de « bergeries » luxueusement aménagées en autant de suites hôtelières avec piscine où ont séjourné, notamment, des personnalités du spectacle – Jamel Debbouze, Thierry Ardisson, le producteur Thomas Langmann – ou de la politique, la directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde… Nicolas et Carla Sarkozy y ont également leurs habitudes et devraient, selon le magazine Gala, y séjourner à nouveau cet été.

Outre une exploitation agricole, on y trouve deux restaurants et un golf. Le propriétaire, Paul Canarelli, a donc alimenté les rubriques tourisme et gastronomie, puisque son domaine a reçu de nombreux prix comme, en 2010, celui de Meilleur resort d’Europe, mais aussi la rubrique faits divers, pour ses démêlés avec la propriétaire voisine, Anne de Carbuccia (Le Monde du 26 août 2011), ou à l’occasion de sa condamnation définitive, le 4 janvier, à deux mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende pour avoir giflé et menacé de mort l’un de ses clients (voir le blog SOS conso du Monde, du 19 janvier).

Dossier emblématique

Le dossier qu’ont constitué les associations de défense de l’environnement est épais : il recense les 35 bâtiments et groupes de bâtiments construits entre 2005 et 2015, selon elles illégalement, soit sans permis de construire ou sur la base d’une simple déclaration de travaux là où un permis aurait…



Source link

Laisser un commentaire