Pâtes, sauce tomate, haricots: les Insoumis sortent l’épicerie lourde à l’Assemblée



Pour illustrer ce que représentent 5 euros, le montant annoncé de la baisse des APL, Jean-Luc Mélechon et ses amis ont fait les courses, avant les questions au gouvernement.

Le règlement de l’Assemblée nationale interdit d’apporter de la nourriture dans l’enceinte du palais Bourbon. Cela n’a pas empêché les Insoumis de venir ce mercredi à la séance de questions au gouvernement munis de pâtes, de sauce tomate et d’une boîte de haricots verts. 

Une petite épicerie déposée devant Jean-Luc Mélenchon au moment où son collègue Alexis Corbière interpelle le gouvernement sur la baisse de 5 euros des aides au logement. Les aliments sont censés représenter ce qu’un Français peut s’acheter avec cette somme. Pour le député (FI) de Seine-Saint-Denis, le gouvernement d’Édouard Philippe est un « gouvernement des nouveaux riches qui fabrique des nouveaux pauvres ». 

« Je n’ai de leçons à recevoir de personne »

La réponse du ministre des Comptes publics Gerald Darmanin est au diapason. « Personne n’a le monopole du coeur mais certains semblent avoir le monopole de la démagogie », rétorque le ministre en charge des arbitrages budgétaires. Pour lui, il est « déraisonnable de parler comme » le font les Insoumis.  

« Je n’ai de leçons à recevoir de personne », se défend-il, citant l’augmentation de l’allocation handicapé, du minimum vieillesse, de la prime d’activité, la suppression de la taxe d’habitation, ou encore la suppression des charges salariales. Bref, pour lui, c’est clair, le gouvernement fait en sorte que les Français aient encore de quoi mettre du beurre dans les épinards. 



Source link

Catégorie

Laisser un commentaire

22a9e2c4d2a7b32772c7567c09b83d6d777777777777777777777777777777