LuxLeaks: Juncker concède une «négligence»

0
4


Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, mis en cause dans le scandale LuxLeaks, a admis aujourd’hui avoir « négligé » de faire en sorte que la concurrence fiscale soit « équitable » quand il était premier ministre du Luxembourg.

« Je suis en faveur de la concurrence fiscale, mais elle doit être équitable et ne l’a pas toujours été », a-t-il déclaré lors d’une audition devant des eurodéputés, concédant avoir « négligé cette dimension » dans le passé.

» Lire aussi – LuxLeaks : le lanceur d’alerte Antoine Deltour conteste sa condamnation en appel

Pour la deuxième fois, Juncker était invité à s’exprimer devant une commission parlementaire sur les initiatives de sa Commission pour lutter contre l’évasion fiscale, mais aussi sur sa politique en la matière lorsqu’il était premier ministre du Luxembourg, entre 1995 et 2013. En novembre 2014, alors qu’il venait de prendre la tête de la Commission, le scandale « LuxLeaks » avait terni son entrée en fonction.

Les documents divulgués avaient mis en lumière un système d’évasion fiscale à grande échelle et particulièrement le rôle joué par le Luxembourg, à une époque où Juncker était à la fois premier ministre et ministre des Finances.



Source link

Laisser un commentaire