les applications tierces trop dangereuses selon Nokia

0
17


Nokia pointe du doigt la sécurité sur Android. D’après un rapport du constructeur, l’OS de Google est à l’origine de 68,5% des infections de smartphones et tablettes dans le monde. La possibilité d’installer des applications tierces sur Android est mise en cause, Nokia recommandant aux utilisateurs de privilégier Google Play.

android securite

La sécurité sur Android a besoin d’être améliorée, estime Nokia dans son rapport annuel sur les menaces. Dans le viseur du constructeur finlandais : les applications tierces, en grande partie responsables des infections sur l’OS de Google. « La plate-forme Android est la cible favorite des cybercriminels », confirme Kevin McNamee, directeur de l’Alcatel-Lucent Kindsight Security Labs. « Les stores d’applications tierces sont si répandus dans l’environnement Android qu’il faudrait presque que chacun d’entre eux monte son niveau de sécurité pour atteindre celui de Google afin d’améliorer la sécurité globale d’Android« , explique-t-il. Nokia suggère ainsi d’imiter iOS et de limiter l’installation d’applications à celles présentes sur Google Play.

Les applications tierces ruinent la sécurité sur Android

Longtemps considéré comme peu sécurisé, le Google Play Store se rachète une conduite. « Google a fait un excellent boulot avec Google Play Protect et ils arrivent vraiment à sécuriser l’infrastructure des applications pour Android. La menace principale pour les smartphones Android reste les applications embarquant des trojans ».  Mais les efforts semblent payer : le taux d’infection des appareils qui installent des applications ne provenant que de Google Play a chuté à 0,05%.

Une belle performance alors que chaque mois, 0,94% des appareils Android sont victimes de logiciels malveillants, rapporte Nokia. Un chiffre plus élevé que celui communiqué par Google, qui parlait de 0,71% de smartphones et tablettes contenant des « applications potentiellement nocives » au quatrième trimestre 2016. Nokia évalue à 16 millions le nombre de malwares ciblant Android sur le marché, une augmentation de 53% en un an. Les malwares qui ont fait le plus de victimes sont l’adware Uapush, le ransomware Jisut Android et le trojan Marcher Android. Ce dernier était caché dans de fausses versions d’applications populaires comme Netflix et disponibles sur d’autres stores que Google Play.

D’après le rapport, 68,5% des smartphones et tablettes infectés dans le monde tournent sur Android, 28% utilisent Windows et seulement 3,5% iOS. Mais en connaissant les bons geste pour se protéger des virus et en privilégiant Google Play, il est assez facile d’éviter les menaces.

malwares android ios windows



Source link

Laisser un commentaire