Les 7 Mercenaires sur Canal + : comment Chris Pratt et sa bande se sont préparés aux rôles de hors-la-loi ? – Actus Ciné

0
8


A l’occasion de la diffusion des 7 Mercenaires d’Antoine Fuqua sur Canal +, AlloCiné revient sur cinq anecdotes à connaître sur ce western au cast 7 étoiles.


Les 7 Mercenaires – réalisé par Antoine Fuqua – sorti le 28 septembre 2016

Avec Chris Pratt, Denzel Washington, Ethan Hawke, Vincent D’Onofrio, Peter SarsgaardMatt Bomer

De quoi ça parle ?

L’industriel Bartholomew Bogue règne en maître sur la petite ville de Rose Creek. Pour mettre fin au despotisme de l’homme d’affaires, les habitants, désespérés, engagent sept hors-la-loi, chasseurs de primes, joueurs et tueurs à gages – Sam Chisolm, Josh Farraday, Goodnight Robicheaux, Jack Horne, Billy Rocks, Vasquez, et Red Harvest. Alors qu’ils se préparent pour ce qui s’annonce comme une confrontation sans pitié, ces sept mercenaires prennent conscience qu’ils se battent pour bien autre chose que l’argent…

Casting

Denzel Washington et Chris Pratt ont été les premiers acteurs à rejoindre le projet Les 7 mercenaires. Washington et Antoine Fuqua ont ensuite beaucoup échangé sur les autres personnages : « Denzel et moi en avons longuement discuté. On a commencé à lire des livres sur l’Ouest et sur la diversité présente à l’époque. Il y avait des gens venant de partout dans le monde – du Mexique, d’Irlande, de Russie. Je me suis dit que c’était cet Ouest-là que je voulais voir« , explique le cinéaste. C’est ainsi qu’ils ont réuni une bande de comédiens venus de tous horizons : Ethan Hawke pour Goodnight Robicheaux, Vincent D’Onofrio pour Jack Horne, la star sud-coréenne Byung-Hun Lee pour Billy Rocks, l’acteur américano-mexicain Manuel Garcia-Rulfo pour Vasquez et l’acteur amérindien Martin Sensmeier pour Red Harvest.

2016 Sony Pictures Releasing GmbH

Oeuvre musicale posthume

Le compositeur de Titanic et d’Apollo 13 James Horner a composé avant son décès la bande originale du film. L’ayant écrite dans le plus grand secret et à partir du scénario envoyé par le réalisateur, c’est l’exécuteur testamentaire de James Horner qui a retrouvé les partitions. Pour le plus grand bonheur d’Antoine Fuqua avec qui il avait collaboré sur le précédent film du metteur en scène, La Rage au ventre. Le musicien Simon Franglen a terminé la musique originale en se basant sur les compositions d’Horner : « James était un de mes amis les plus proches, je lui avais parlé la veille de sa mort. Ce projet lui tenait beaucoup à cœur, il avait hâte de travailler dessus. Après son décès, on s’est dit que se baser sur sa vision de la bande originale serait une sorte d’hommage. Ce film était très important pour lui et j’espère que les gens verront cela comme un hommage à l’étendue extraordinaire du travail de James« , confie l’artiste.

L’héritage d’Akira Kurosawa

Le réalisateur revient sur l’influence qu’exerce le cinéaste japonais Akira Kurosawa : « L’influence de Kurosawa sur le cinéma américain est bien plus importante que les gens peuvent le penser, et Les sept samouraïs a façonné notre film dans ses moindres aspects. C’est l’ADN, la mère de ces films. C’est Les sept samouraïs qui m’a donné envie de devenir réalisateur. Kurosawa l’a tourné avec une grande profondeur de champ, des premiers plans forts, d’amples panoramiques, et il a joué dans l’ombre avec les samouraïs, qu’ils soient bons ou maléfiques. Les personnages de Kurosawa sont des rônins pouvant être dangereux et violents mais ce sont également des hommes de devoir – c’est la signification du mot samouraï. Tout cela a bien entendu influencé le film de John Sturges, mais encore plus celui-ci« , indique le metteur en scène.

2016 Sony Pictures Releasing GmbH

Construction des décors et lieu de tournage

Les 7 Mercenaires a été tourné à Bâton-Rouge, la capitale de l’état de Louisiane aux USA. Le chef décorateur Derek Hill a construit la ville de Rose Creek à une heure de Bâton-Rouge. Il ne s’est pas contenté d’une seule rue et de quelques façades mais a conçu une ville entière, plusieurs rues, en construisant réellement les bâtiments et en décorant les intérieurs. Hill avait déjà travaillé avec Antoine Fuqua sur La Chute de la Maison Blanche : « Sur ce film, Derek et moi nous étions promenés sur un pré à vaches et par la suite, il y avait construit Washington et la Maison-Blanche. Cette fois, on a trouvé un terrain où on pourrait créer une ville entière et tourner toutes les scènes dont nous aurions besoin« , explique le metteur en scène. Au total, Derek Hill a créé 25 bâtiments, une église et une écurie grandeur nature.

Devenir un mercenaire

Afin d’être crédibles dans la peau de mercenaires de l’ouest, les acteurs ont tous dû s’entraîner à monter à cheval, à tirer et faire tournoyer leurs revolvers : « Ils ont tiré avec de vraies armes pour se rendre compte de ce qui se produit réellement quand on fait feu. Ils portaient leurs holsters en permanence pour s’habituer à leur poids. Ils ont porté leurs bottes pendant des mois – est-ce que vous vous rendez bien compte de ce que c’est pour des gars de la ville de marcher dans des bottes de cowboy tous les jours ?« , interroge Antoine Fuqua.

==> Toutes les anecdotes des 7 Mercenaires



Source link

Laisser un commentaire