le Touch ID permettra bientôt d’appeler la police d’une simple pression

0
67


Apple vient d’obtenir un brevet pour un système permettant d’appeler la police discrètement grâce au TouchID de l’iPhone. Une solution qui pourrait s’avérer très pratique, notamment pour les situations d’agression dans lesquelles la victime n’est pas en mesure de sortir son smartphone pour contacter les secours.

iphone apple touch id police brevet

Si vous demandez aux utilisateurs de smartphones Android de définir le profil type d’un fan d’Apple, leurs avis seront certainement similaires. Ils vous décriront certainement une personne relativement frêle, vulnérable, incapable de se défendre en cas d’agression, perçue comme une proie facile pour les voleurs et les racketteurs.

Apparemment, Apple semble effectivement partager cette opinion. La firme de Cupertino vient d’obtenir un brevet pour un système permettant de contacter la police discrètement d’une simple pression tactile en utilisant le Touch ID de l’iPhone.

Plus sérieusement, ce système pourrait être très utile dans certaines situations. Par exemple, en cas de racket, si la victime sort son téléphone pour appeler la police, l’agresseur risque de lui arracher son téléphone avant de la passer à tabac. De même, en cas de viol, cette invention pourrait permettre de piéger le coupable avant qu’il ne passe à l’acte et de l’envoyer croupir en prison.

Bien évidemment, Apple a pensé à une solution pour éviter que l’utilisateur n’appelle la police par erreur en touchant le TouchID de son iPhone dans sa poche. Ainsi, après avoir pressé le bouton tactile du téléphone, l’usager devra effectuer une série de mouvements pour confirmer son intention. Il serait également possible d’utiliser un autre doigt que celui utilisé habituellement pour Touch ID, exclusivement dédié à appeler la police.

iPhone : une solution pour contacter les secours sans alerter les agresseurs

Quoi qu’il en soit, ce système permettra de contacter les autorités en toute discrétion sans avoir besoin de regarder son smartphone. De même, si l’agresseur exige que la victime déverrouille son iPhone, cette dernière peut feindre la coopération tout en en profitant pour contacter les secours.

Une fois la police contactée, le brevet décrit une méthode de communication qui ne passerait pas par la discussion orale, pour éviter que l’agresseur entende la voix du policier. Plusieurs services seraient activés par le Touch ID, notamment le GPS, afin que la police puisse localiser l’utilisateur. De même, le micro du téléphone et l’appareil photo s’activeraient pour permettre à la police d’observer la scène.

Ce dispositif imaginé par Apple serait compatible avec tous les iPhone à partir de l’iPhone 5s, le premier à embarquer le Touch ID. On ignore cependant si Apple compte réellement concrétiser ce brevet dans un avenir proche, ou s’il s’agit seulement d’un concept qui ne sera jamais mis en place dans la réalité.

Rappelons que les brevets sont le nerf de la guerre dans l’industrie du smartphone, et que les entreprises déposent parfois des brevets juste pour empêcher les concurrents d’utiliser ces inventions. Apple et Qualcomm sont d’ailleurs en guerre pour cette raison.



Source link

Laisser un commentaire