Le mystère des «attaques acoustiques» contre des diplomates s’épaissit

0
26


Un canon à son de l'armée américaine (illustration).

Un canon à son de l’armée américaine (illustration). — J.Martin/AP/SIPA

Au moins 21 incidents, avec des personnes affectées à leur domicile et dans un hôtel. Des symptômes allant de la nausée et la perte auditive jusqu’à des lésions cérébrales mineures. Le mystère des attaques qui ont visé des diplomates américains et canadiens à Cuba s’épaissit et intrigue les scientifiques. Si les autorités américaines ont d’abord privilégié la piste d’une attaque acoustique, de nombreux experts ne sont pas convaincus.

« Plus de cinq, mais moins de 10 familles canadiennes ont été touchées par ces attaques », et, si certains cas ont nécessité une hospitalisation, les symptômes ont maintenant disparu, selon la télévision publique canadienne CBC. Au total, avec les 16 diplomates américains affectés, cela fait donc 21 incidents. Selon des diplomates canadiens, les hauts responsables cubains ne seraient pas soupçonnés et les autorités cubaines ont facilité et coopéré avec les enquêtes du Canada sur place.

« Un son perçant »

Selon des sources de AP, les attaques ont eu lieu à leur domicile mais également dans une chambre d’hôtel. Un diplomate américain a été réveillé par « un son perçant ». «Dès qu’il s’éloignait de son lit, tout s’arrêtait, comme s’il avait franchi un mur invisible », écrit AP. Plusieurs victimes ont signalé des troubles de la concentration et des difficultés à se souvenir de certains mots. D’autres ont été victimes de légions cérébrales similaire à des traumatismes crâniens légers accompagnés d’un gonflement de leur cerveau.

Le problème, c’est que ces symptômes variés ne correspondent pas vraiment à une attaque acoustique. « Il faudrait un énorme amplificateur jouant les bonnes fréquences à une distance très proche, mais ça ne serait absolument pas discret, et les victimes pourraient se boucher les oreilles ou simplement s’éloigner », confiait à 20 Minutes le neuroscientifique Seth Horowitz, expert en acoustique à Brown University. Infection virale ou bactérienne, attaque chimique, radiations… Selon lui, les symptômes peuvent avoir de multiples origines. Qui restent pour l’instant mystérieuses, tout comme l’identité des responsables et leurs motivations.



Source link

Laisser un commentaire