la justice s’attaque au site de téléchargement illégal

0
91


Les principaux clones de Popcorn Time vont fermer en Norvège suite à une action en justice des six principaux groupes industriels hollywoodiens. Les 14 fournisseurs d’accès internet norvégiens se sont vus ordonner le blocage des noms de domaines de ces sites. Il s’agit d’un début de victoire pour les géants hollywoodiens, mais il reste à savoir si cette mesure sera efficace sur le long terme. 

popcorn time justice

La guerre entre les géants de l’industrie de la culture et les sites de téléchargement illégal continue à faire rage dans le monde entier. Alors que les principales plateformes françaises comme T411 et Zone-Telechargement ont été fermées par la justice, c’est aujourd’hui en Norvège que les autorités viennent de sévir. Suite à une action en justice de six des plus grands studios hollywoodiens (20th Century Fox, Columbia, Disney, Paramount, Universal et Warner Bros), le tribunal d’Oslo vient d’ordonner aux opérateurs nationaux de bloquer l’accès à Popcorn Time et ses différents clones.

Pour rappel, Popcorn Time est un service de téléchargement illégal reposant sur un client BitTorrent, inspiré par la simplicité d’utilisation des services de streaming comme Netflix. La plateforme fut créée en 2014 par un groupe d’Argentins pour protester contre l’emprise des industriels sur la culture, considérée comme un frein à l’innovation. Le service a rapidement rencontré un franc succès. Sous la pression des autorités, les créateurs de Popcorn Time ont toutefois décidé de mettre un terme au projet. Depuis, de nombreux clones de Popcorn Time ont fait leur apparition.

Popcorn Time : tous les clones bloqués en Norvège

Ainsi, la plainte déposée par les six géants américains en ce mois de novembre 2017 visait à faire fermer popcorn-time.to, popcorntime.sh et popcorn-time.is, les trois clones de Popcorn Time les plus populaires en Norvège. Ces trois clones utilisent respectivement des noms de domaine de l’archipel des Tonga, de l’île de Sainte-Hélène et de l’Islande. L’action en justice visait aussi les sites popcorn-time.xyz, popcorn-time.se, popcorntime-update.xyz, iosinstaller.com, ukfrnlge.xyz, video4time.info, thepopcorntime.net, timepopcorn.info, time-popcorn.com, the-pop-corn-time.net, time4videostream.com, et timepopcorn.net.

Certains de ces domaines étaient déjà inactifs ou désactivés, mais les magnats de l’industrie n’avaient aucune intention de faire dans le détail. Leur objectif commun était de mettre un terme à la prospérité du piratage en Norvège, et même les sites de téléchargement de sous-titres comme onlinesubtitles.com et opensubtitles.org ont été fermés. Cette ordonnance imposée par la justice à un total de 14 fournisseurs d’accès à internet norvégiens est une première victoire.

Toutefois, il reste de nombreuses alternatives sur internet, qu’il s’agisse de streaming ou de téléchargement, et les personnes qui savent utiliser un VPN pourront continuer à se servir de ces domaines interdits en Norvège. À la manière de l’hydre de la mythologie grecque, les sites de téléchargement semblent apparaître de plus en plus nombreux chaque fois que l’un d’entre eux ferme ses portes. Face à ce constat, les majors devraient peut-être remettre en cause leurs modèles économiques et chercher comment proposer une véritable alternative légale à ces services, afin de répondre à la demande des consommateurs.



Source link

Laisser un commentaire