Italie. L’État refuse de voir le nouveau visage de la mafia

0
4



Certes, tout n’est pas à jeter, admet L’Espresso : la bonne nouvelle, c’est que, finalement, “l’organisation criminelle de Massimo Carminati a été démantelée, au moyen d’une peine très lourde”. Jeudi 20 juillet, la justice a rendu son verdict dans le procès “Mafia Capitale”, un réseau de corruption tentaculaire qui, en reliant crime organisé, administration publique, monde politique et entreprise, parvenait à s’arroger des chantiers publics et à détourner d’importants fonds publics. Trois ans après le début du scandale, justice est donc rendue.

Seulement voilà : s’il a bien prononcé un total cumulé de 287 ans de prison, le tribunal n’a pas retenu la charge d’“association mafieuse”, ce que regrette amèrement L’Espresso. Sur un portrait de Massimo Carminati, le journal titre “L’État aveuglé”, en référence à la fois au jugement et au criminel, qui a perdu un œil quand il avait 23 ans.

Ce que déplore l’hebdomadaire de centre gauche, c’est que “les juges en [soient] restés à une vieille conception de la mafia”. Bien sûr, les agissements de Mafia Capitale “ne sont pas identiques à ceux de Cosa Nostra ou de la ‘Ndrangheta”. Reste que “les faits documentés, les écoutes, les vidéos, et les témoignages racontent un système”, et qu’“aujourd’hui, les mafias ont changé de peau et de comportement”.

Le journal cite le procureur de Rome Giuseppe Pignatone qui, dans la préface d’un livre, estimait :

Désormais, les organisations mafieuses cherchent à éviter les actes violents et éclatants, conscientes que ceux-ci alarment l’opinion publique et attirent l’attention de la police et de la magistrature. Mieux vaut recourir à la corruption, qui n’est pas en elle-même révélatrice d’une présence mafieuse mais qui, cependant, favorise le mélange entre le monde mafieux et ‘l’autre’ monde”.

Source

Fondé en 1955 par Eugenio Scalfari, qui créera ensuite La Repubblica, le titre s’est vite imposé comme le grand hebdomadaire du centre gauche. Il appartient à l’industriel piémontais Carlo De Benedetti, qui possède également

[…]

Lire la suite



Source link

Laisser un commentaire