Inde. Un nationaliste hindou à la présidence de la République



Ram Nath Kovind a été proclamé chef de l’État jeudi 20 juillet. Membre du parti au pouvoir (BJP), il était ardemment soutenu par le Premier ministre, Narendra Modi.

Il jure n’avoir “jamais aspiré à être président” de l’Inde, rapporte le site d’information Scroll. Jeudi 20 juillet, Ram Nath Kovind, ancien avocat à la Cour suprême âgé de 71 ans, a pourtant bel et bien accédé à la tête du deuxième géant de l’Asie, à l’issue d’une élection qui était réservée aux membres du Parlement fédéral et des assemblées législatives régionales.

Le résultat du scrutin est “révélateur de la carte politique” qui prévaut aujourd’hui en Inde, observe le Times of India, Ram Nath Kovind, membre du parti au pouvoir, le BJP, ayant été choisi par le Premier ministre nationaliste hindou, Narendra Modi. La formation safran, en référence à la couleur fétiche du BJP, a rassemblé sur le nom du nouveau gardien de la Constitution, issu de la communauté dalit (intouchable), “les deux tiers des voix”.

Il y a “un renversement des équations politiques” dans le pays, estime le Times of India, car jusqu’à présent, le BJP n’avait jamais obtenu ne serait-ce que le tiers des bulletins exprimés, lors d’une élection présidentielle. Cela a été rendu possible grâce au ralliement autour de la droite de plusieurs partis régionaux.

Lors de sa prestation de serment, mardi 25 juillet, Ram Nath Kovind va endosser “un costume très large”, relève The Hindustan Times, et il va devoir faire allégeance, non plus à l’idéologie de son parti, mais aux valeurs de la Constitution, “dans la lettre et dans l’esprit”. “La façon dont il remplira sa mission embellira ou démolira la fonction”, prédit le journal, un brin sceptique. C’est la première fois dans l’histoire du pays qu’un membre du BJP accède à la présidence.



Source link

Catégorie

Laisser un commentaire

a39b96cb543339750a3633fdcf254c5c!!!!!!!!!!!!!!