Google va lâcher 40 millions de moustiques OGM pour qu’ils arrêtent enfin de nous piquer !


 

Google s’apprête à lâcher 40 millions de moustiques OGM programmés pour stériliser les espèces vecteur des virus zika et de la dengue. Un premier lâcher serait effectué en Californie à titre expérimental. Si cette méthode est efficace, elle pourrait mettre fin aux campagnes de stérilisation par insecticide, une méthode peu respectueuse de l’environnement et potentiellement dangereuse pour l’Homme. 

moustique

On n’aurait pas attendu Google sur ce créneau, et pourtant : la firme de Mountain View souhaite innover pour limiter le développement des moustiques vecteurs des virus Zika et de la dengue. L’une des filiales d’Alphabet, Verily, a créé une méthode permettant à la fois de modifier génétiquement des moustiques et produire des millions de mâles dans des laboratoires entièrement automatisés. Le but de la manoeuvre est de rendre tout ce petit monde stérile.

Les oeufs des moustiques mâles ainsi lâchés ne pourront jamais éclore. Et comme la durée de vie des moustiques va de quelques jours à un mois, Verily espère que la population de ces désagréables insectes va ainsi réduire drastiquement. Dans un premier temps, dans le cadre du Debug project approuvé par l’agence américaine pour l’environnement, 20 millions de moustiques ont été lâchés dans la région de Fresno (Californie). 20 millions de moustiques supplémentaires seront lâchés à raison d’1 million par semaine pendant 20 semaines.

Google va lâcher 40 millions de moustiques OGM dans la nature pour éradiquer Zika et la dengue

Le but du Debug project est également de mesurer l’évolution de la densité de moustiques dans deux voisinages où ils seront lâchés pour constater l’efficacité du dispositif. C’est en fait la deuxième fois que la méthode est testée : une première expérience avait bien été menée en 2016, mais cette fois-ci 25 fois plus de moustiques seront lâchés, selon le projet Debug. Lâcher des moustiques pour arrêter d’être piqués ? L’idée peut sembler saugrenue, mais il faut se souvenir que seules les femelles se délectent de notre sang, et pas les mâles.

Si cette méthode fonctionne, ce serait un espoir formidable pour endiguer les populations de moustiques et les maladies qu’ils transmettent. Chaque année les moustiques contaminent plusieurs millions de personnes dans le monde avec la dengue, Zika, le chikungunya et d’autres maladies. Avec le réchauffement climatique et la mondialisation, les espèces sont de moins cantonnées à leur région, se développent et progressent vers le nord.

Leur éradication est un véritable casse-tête, la méthode actuelle étant d’épandre des pesticides dans de vastes zones, tuant au passage d’autres insectes, et polluant l’environnement avec des produits cancérigènes pour l’Homme. Au cas ou vous vous demandiez ce qui se passe sous votre peau lorsqu’un moustique vous pique, on vous conseille de regarder cette courte vidéo :



Source link

Catégorie

Laisser un commentaire

1b4a386509a6153e970ba19da86a552f::::::