États-Unis. Harvard retire son invitation à Chelsea Manning

0
20

L’ancien soldat, emprisonné pour avoir fait fuiter des documents à WikiLeaks, avait été nommé “visiting fellow” (membre invité) par la prestigieuse université. Face aux protestations, Harvard est revenu sur cette invitation.

“La Harvard Kennedy School annule une invitation à Chelsea Manning en qualité de visiting fellow [membre invité]”, annonce ce 15 septembre le Boston Globe. Spécialisée dans les affaires publiques, la John Kennedy School of Government a ainsi renoncé à accueillir l’ancien soldat Manning, condamné pour avoir fourni à WikiLeaks des centaines de milliers de documents classifiés sur l’Irak et l’Aghanistan. Une volte-face qui fait suite à des protestations, notamment de la part du directeur de la CIA Mike Pompeo et de son ancien directeur par intérim, Michael Morell, qui a démissionné de sa position à la Kennedy School.

“Je pense à présent que nommer Chelsea Manning comme Visiting Fellow était une erreur, dont j’assume la responsabilité”, a fait savoir le doyen de la Kennedy School, Douglas W. Elmendorf, dans un communiqué. M. Elmendorf affirme s’être rendu compte que “beaucoup de gens considèrent le titre de Visiting Fellow comme honorifique” alors que la Kennedy School n’avait pas l’intention d’“honorer [Manning] d’une quelconque façon ou de soutenir aucune de ses déclarations ni de ses actes”.

Le doyen a indiqué que Chelsea Manning était toujours la bienvenue pour passer une journée à la Kennedy School et venir s’exprimer.

L’intéressée, qui a passé sept ans en prison et reste une figure controversée aux États-Unis, a réagi vigoureusement sur Twitter, rapporte le Washington Post, regrettant que la CIA détermine ce qui est enseigné ou non à Harvard”.



Source link

Laisser un commentaire