États-Unis . Abroger l’Obamacare, mission impossible pour Donald Trump

0
9



C’était une promesse emblématique du candidat Trump : se débarrasser du programme de couverture santé d’Obama. L’opération s’avère plus délicate que prévu : le projet de réforme républicain vient de tomber à l’eau… à cause de l’opposition de plusieurs sénateurs républicains.

Donald Trump aura bien du mal à se débarrasser de l’Obamacare, le système d’assurance-santé instauré par son prédécesseur, qu’il avait juré d’abroger.

La situation a basculé lundi 17 juillet : deux nouveaux sénateurs, Mike Lee de l’Utah et Jerry Moran du Kansas, ont annoncé qu’ils ne voteraient pas le projet de réforme de l’Obamacare, pourtant proposé par leur camp. Tous deux sont issus du Parti républicain, celui du président Trump. Et s’ils sont opposés à l’Obamacare, ils se disent insatisfaits du contenu de la réforme, concoctée par le chef de file du “Grand Old Party” au Sénat, Mitch McConnell.

Ces deux élus venaient s’ajouter aux deux autres sénateurs républicains qui avaient déjà signifié leur désaccord. Restaient 48 républicains prêts à voter en faveur de cette nouvelle mouture, or, 50 voix sont nécessaires pour ouvrir le débat sur l’examen du texte. “Ces défections marquent la fin du projet de réforme”, indique le New York Times à la une de son site. Le journal évoque désormais deux solutions possibles. 

Les leaders républicains peuvent essayer de réécrire le texte de façon à s’assurer les 50 votes nécessaires, ce qui paraît quasiment impossible. Ou alors, ils peuvent essayer de travailler avec les Démocrates pour s’accorder sur une mesure plus précise corrigeant les failles de l’Obamacare que les deux parties reconnaissent.”

Une fracture au sein des Républicains 

Difficile en effet de concilier les positions des Républicains conservateurs et celle des plus modérés. Tandis que les premiers souhaitaient la suppression totale de cette loi, promulgée le 30 mars 2010 par Barack Obama, les seconds ont souligné les effets qu’une abrogation pourrait avoir sur les citoyens les plus vulnérables. Ces divergences avaient déjà provoqué l’échec d’un premier projet de réforme à la Chambre des représentants, fin mars.

Le projet de réforme républicaine ne consistait pas en une suppression totale de l’Affordable Care Act (Obamacare), mais en de sévères coupes dans le budget alloué au programme et dans les protections prévues pour les assurés.

Selon Politico, Trump ne s’attendait pas à deux nouveaux refus dans son propre camp. Le site d’information évoque “l’incapacité du président à maîtriser l’art de la négociation à Washington”. Le locataire de la Maison-Blanche a réagi à l’échec de la réforme en appelant à une abrogation pure et simple de l’Obamacare. Et s’est exprimé, comme à son habitude, sur Twitter : “Les Républicains devraient juste abroger ce pathétique Obamacare et travailler à un nouveau plan de santé en faisant table rase du passé. Les démocrates s’y rallieront !” 



Source link

Laisser un commentaire