États-Unis. Abrogation de l’Obamacare : le débat s’est ouvert de justesse

0
22



Avec la plus mince des majorités, le Sénat a donné son feu vert à l’ouverture du débat sur le remplacement de l’assurance-maladie mise en place par le président Obama. Mais, dans la foulée, le premier amendement a été rejeté.

Les républicains peuvent dire merci à John McCain. Le sénateur, candidat à la Maison-Blanche en 2008, à qui les médecins ont diagnostiqué une tumeur au cerveau la semaine dernière après l’avoir opéré, avait fait le déplacement à Washington pour prendre part au vote du mardi 25 juillet et leur permettre d’obtenir une mince majorité. Ou plus exactement, explique le The New York Times, il leur a permis d’atteindre l’égalité des voix face aux démocrates, égalité “brisée” par le vote du vice-président Mike Pence – la Constitution l’autorise à voter, en tant que président du Sénat. Si bien qu’au bout du compte les républicains, forts de 51 votes, ont pu lancer dans la foulée les débats visant le remplacement de l’Obamacare, l’une des grandes promesses électorales de Donald Trump.

Ce dernier a donc pu crier victoire, une semaine seulement après le désistement de deux sénateurs qui semblait avoir enterré la possibilité de “démanteler un des piliers de l’héritage du président Barack Obama”. “Cela marque une première victoire pour le président Trump, qui a encouragé, cajolé et menacé les sénateurs ces derniers jours”, écrit le New York Times.

Mais une victoire qui pourrait être de courte durée : les républicains du Sénat n’ont toujours pas trouvé d’accord sur un texte qu’ils pourraient voter pour remplacer la loi qui a fourni une assurance-maladie à des millions d’Américains.”

Menaces de Trump

La suite des opérations dans l’hémicycle n’a pas tardé à donner raison au quotidien new-yorkais. Le vote de mardi autorisait vingt heures de discussions ainsi que le vote d’un nombre illimité d’amendements, explique The Hill, publication spécialiste des questions politiques. Or, rapporte le Los Angeles Times, sitôt le premier vote acquis de justesse, “les sénateurs ont rejeté ce qui était leur proposition phare pour abroger et remplacer l’Obamacare”. Neuf républicains ont voté contre, empêchant d’atteindre le seuil de 60 voix requis pour pouvoir avancer.

Le fait que le projet républicain n’ait même pas atteint la barre des 50 voix “constitue un signe de mauvais augure pour les dirigeants républicains, qui se démènent pour trouver une formule pour faire adopter cette semaine une loi sur le système de santé”, relève le New York Times.

Pour les républicains, cet échec a clos la journée sur une note amère, quelques heures après une scène triomphale au cœur du Sénat.”

Depuis l’Ohio où il tenait meeting, le président Trump a appelé ses troupes à agir, après avoir promis pendant sept ans d’en finir avec l’Obamacare. “Ils doivent tenir leurs promesses désormais, a-t-il lancé, selon le quotidien de Los Angeles. Tout sénateur qui vote contre l’abrogation et le remplacement dit qu’il n’a aucun problème avec le cauchemar de l’Obamacare, et je lui prédis beaucoup d’ennuis.”

François Gerles



Source link

Laisser un commentaire