De Rugy: un ex-écologiste au parcours sinueux, selon la presse

0
11



Paris – Après l’élection mardi de François de Rugy au perchoir, la presse rappelle mercredi la « sinuosité » du parcours de cet ex-écologiste passé à la République en marche (REM), et voit en lui un « opportuniste ».

« Enfin président » ironise Le Parisien/Aujourd’hui en France qui évoque le « candidat malheureux à la primaire de la gauche » et son parcours qui ne manque pas de « sinuosité« . 

Pour Emmanuel Galiero du Figaro « un écolo pragmatique » prend la tête de l’Assemblée.  

Libération de son côté voit arriver « un ex-Vert pas si bleu » et Laure Equy rappelle qu’après avoir quitté EELV en 2015 « l’écolo tendance pragmatico-réaliste a écumé les chapelles: il a créé son parti Ecologistes! et rejoint le groupe PS à l’Assemblée avant de se mettre en marche. » 

« L’élu a des références mais surtout une aptitude à anticiper le sens du vent« , assure Hervé Chabaud de L’Union/L’Ardennais qui décrit « un rusé, fervent de synthèses qui ne polluent pas l’espace politique ni l’atmosphère« . 

Dans le Courrier Picard, Jean-Marc Chevauché va plus loin: « comme Manuel Valls, le nouveau président de l’Assemblée est donc un menteur » et de rappeler que lors de la primaire de la gauche les deux hommes s’étaient engagés à soutenir le vainqueur. 

– « Navigateur hors pair » – 

Alain Dusart (L’Est Républicain)évoque « un navigateur hors pair : en 20 ans, il est passé de Génération Écologie créé par Brice Lalonde et… Jean-Louis Borloo à En Marche. » 

« Comme Valls, de Rugy s’est défilé. Il a refusé de respecter, et sa parole, et sa signature. C’est ce type d’élu que LREM a trouvé pour renouer le lien entre les Français et la politique. C’est pas gagné« , s’indigne l’éditorialiste. 

« L’ambitieux, pour ne pas dire l’opportuniste François de Rugy obtient le quatrième poste de l’État« , juge Yann Marec du Midi libre. 

Dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Pascal Coquis estime qu’après la primaire l’ancien écolo « avait su prendre le train En marche !« , et de s’amuser du fait qu' »en politique comme en écologie, le recyclage est une notion importante. »  

Laisser un commentaire