«C’est une heure de pointe pour les enfants qui vont à l’école»

0
19


Les policiers sont sur les lieux après un "incident" dans une station de métro de Londres

Les policiers sont sur les lieux après un « incident » dans une station de métro de Londres — DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Dix-huit personnes ont été hospitalisées à la suite d’un attentat dans la station de métro Parsons Green, à Londres. Elizabeth Labouret, Française qui habite dans le quartier où a eu lieu
l’attaque, raconte à 20 Minutes la scène à laquelle elle a assisté sur le quai du métro.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Attentat de Londres: Dix-huit personnes hospitalisées… Le gouvernement se réunit dans l’après-midi…

Qu’avez-vous vu à la station de métro attaquée ?

J’habite juste à côté, à St. Maur Road, d’où j’aperçois le quai. À 8h20, j’ai vu depuis ma fenêtre la porte du wagon s’ouvrir, beaucoup de fumée en sortir et des gens paniqués qui courraient dans tous les sens. Une centaine de personnes peut-être. J’ai couru à la station Parsons Green pour voir si ma fille y était. Elle va bien, mais il faut savoir que c’est une heure de pointe pour les enfants qui vont à l’école ou au lycée français de Fulham. C’est terrifiant de vivre en bas de chez soi ce que l’on a l’habitude de voir à la télévision.

Que se passait-il sur le quai du métro ?

Il y a eu un mouvement de foule, personne ne savait ce qu’il était en train de se passer, tout le monde était paniqué. J’ai vu un petit garçon en uniforme d’écolier blessé à la tête, un autre qui pleurait parce qu’il avait perdu son frère et qu’il avait été pris dans la foule, des journaux éparpillés et des chaussures abandonnées. La plupart des enfants prennent le métro et vont à l’école tout seuls, les parents étaient totalement affolés. Heureusement, le lycée français a rapidement réagi en laissant les écoliers utiliser leurs téléphones pour rassurer les adultes, ce qui est normalement interdit.

Comment ont réagi les autorités ?

Le quartier a été bouclé peut-être dix minutes après, maximum. Je suis remontée chez moi, on nous a dit de rester confinés et d’éviter d’approcher des fenêtres. À 9h30, nous avons été évacués, toutes les maisons de St. Maur Road ont été interdites d’accès et les rues perpendiculaires fermées. Nous pourrons rentrer chez nous entre 17h et 19h. Les policiers ont dit que si l’on revenait, on ne ressortait plus. Il y a des hélicoptères qui survolent le quartier en permanence depuis l’attaque.



Source link

Laisser un commentaire