Australie. Mort du chanteur aborigène Dr G Yunupingu, un “géant musical”

0
9



C’est “la mort d’un géant”, titre The Sydney Morning Herald ce 26 juillet, au lendemain de l’annonce du décès du chanteur Dr G Yunupingu, véritable icône en Australie. “Né aveugle, le chanteur-compositeur d’Elcho Island [nord de l’Australie] est devenu l’artiste aborigène qui a vendu le plus d’albums – plus d’un demi-million de copies vendues –, avec des chansons qui mêlent le yolngu [dialecte aborigène] et l’anglais”, explique le journal de Sydney.

Atteint d’une maladie qui affectait son foie et ses reins depuis plusieurs années, Dr Yunupingu s’est éteint à l’âge de 46 ans. “Il était bien plus qu’un chanteur, c’était la plus belle voix jamais enregistrée sur le continent”, écrit le Sydney Morning Herald. L’artiste a chanté partout dans le monde, et s’est notamment produit devant le président Obama, le pape ou encore la reine Élisabeth II.

“Il était un guide pour la création aborigène et un symbole extrêmement influent pour l’Australie des Aborigènes, largement méconnue”, ajoute le journal. “Il a mélangé du violoncelle ou des instruments électriques et modernes avec du didgeridoo et des clicks sticks [bâtons en bois] pour aller au-délà des paroles et créer une musique universelle, sans jamais abandonner ses racines aborigènes.”

Une voix céleste réduite au silence

Depuis le décès de Dr G Yunupingu, les médias australiens ne mentionnent plus son prénom et floute son visage sur les images et vidéos. Une manière de respecter le défunt et le peuple aborigène, explique le Sydney Morning Herald : “Il faut rappeler que dans certaines parties de l’Australie […], les croyances et les traditions profondes des aborigènes subsistent. Même si elles ne sont que très peu connues des non-Aborigènes, elles méritent d’être honorées et respectées.”

Son concert devant la reine Élisabeth II, lors de son jubilé à Londres en 2012, était “l’aboutissement d’une carrière exceptionnelle dans la mémoire récente de la musique australienne, écrit le site The New Daily. Cette voix céleste est réduite au silence, nous sommes tristes.”



Source link

Laisser un commentaire