Apple, Samsung et Microsoft sont les pires selon iFixit et Greenpeace

0
6


Quand on achète, parfois à prix d’or, un nouveau smartphone ou un nouveau laptop, on craint tous un peu la fameuse obsolescence programmée, qui limite la durée de vie de nos appareils et nous pousse à l’achat rapide d’un nouveau device. Et sans grande surprise, ce sont des géants de la technologie comme Microsoft, Samsung ou Apple qui en sont devenus les maîtres incontestés !

apple samsung microsoft obsolescence programmee

Apple et Samsung avaient déjà été reconnu coupables en 2016 par OpinionWay d’obsolescence programmée sur la plupart de leurs produits. Un an plus tard, une étude de iFixit et de Greenpeace vient corroborer cet état de fait et épingler une autre grande marque de la technologie : Microsoft.

L’obsolescence programmée, une pratique courante ?

Afin de répondre à cette question, iFixit a démonté 40 smartphones, tous vendu entre 2015 et 2017, et de marques différentes. Les résultats sont édifiants. Les téléphones mobiles les plus populaires sont les plus difficiles à réparer ! Un analyste de Greenpeace affirme :

Ceux d’Apple, Samsung, et Microsoft sont conçus pour être difficile, voire impossibles à réparer. Ce qui réduit leur durée de vie et augmente la quantité de déchets électroniques

Les pires notes de réparabilité sont décernées à la Surface Pro et à la Surface Book de Microsoft ( 1/10), à l’iPad Pro et au Macbook Pro Retina d’Apple ( 1/10), et à Samsung pour son Galaxy S7 ( 3/10). Si vous possédez un de ces appareils, il vous sera donc bien difficile de les réparer vous même ! Des marques comme Apple n’hésitent d’ailleurs pas à forcer le consommateur à faire réparer son bien dans l’une de leurs enseignes.

A l’inverse, des marques comme Dell, Fairphone ou HP sont saluées pour leurs nombreux efforts dans le domaine. Le Fairphone 2, smartphone néerlandais équitable et conçu pour durer, obtient même la note record de 10/10 . La quasi entièreté de ses composants est en effet aisément remplaçable !

Quels sont les critères pris en compte par l’étude ? iFixit juge la réparabilité et la durabilité d’un appareil en fonctions de plusieurs critères : la disponibilité de pièces détachées et d’un manuel de réparation, la présence de vis propriétaires ou d’une batterie amovible.

A l’heure où ce type de pratique est désormais sanctionné par la loi, espérons que les grands constructeurs épinglés dans cette étude changent enfin leur fusil d’épaule !



Source link

Laisser un commentaire