Allemagne. Législatives : le parti écologiste en crise existentielle ?

0
45

Les Grünen stagnent à 7-8 % des intentions de vote. À trop vouloir entrer dans le futur gouvernement d’Angela Merkel, ils démobilisent les électeurs et mettent leur propre existence en danger, déplore die tageszeitung, le quotidien berlinois proche des écologistes.
 

À quelques jours des élections législatives du 24 septembre, la victoire d’Angela Merkel ne fait guère de doute. En revanche, les supputations sur les coalitions possibles vont bon train. Entre Christian Lindner (FDP, parti libéral) et Katrin Göring-Eckardt (co-tête de liste des Verts, avec Cem Özdemir), “un mariage sur le tard n’est pas exclu”, ironise die tageszeitung (taz). Mais dans son analyse de la situation, le quotidien berlinois proche des écologistes ne trouve pas matière à rire. Avec 7-8 % des intentions de vote, les Grünen frôlent la catastrophe, alors que tous les thèmes d’actualité – dieselgate, œufs toxiques, ouragans, réchauffement climatique – sont “taillés pour eux et ils ont beaucoup à en dire”. Mais à vouloir entrer dans le prochain gouvernement Merkel, ils mènent une campagne “lisse et sans profil”, et “ils laissent beaucoup d’électeurs indifférents”.

S’ils franchissent la barre des 5 % et forment une “coalition Jamaïque” – aux couleurs noir, jaune, vert de la CDUCSU, du FDP et des Grünen –, c’est une “crise possiblement existentielle” qui les menace, redoute la taz. “Les conséquences en seront incalculables. Les cadres moyens du parti pousseront les hauts cris, les démissions seront massives, l’aile gauche sera encore plus marginalisée qu’elle ne l’est. Minoritaire dans la coalition, le parti devra composer avec la droite libérale [FDP] et la droite conservatrice [CSU de Bavière].” Et de conclure : “La ‘Jamaïque’ est une alliance à haut risque [qui] ferait des Verts un autre parti […] La question se pose réellement de savoir si l’Allemagne aura encore à long terme un parti écologiste. Ou non.”

Source

Le journal alternatif Tageszeitung, ou Taz, est né en 1979 à Berlin-Ouest en réaction au terrorisme de la RAF. Il s’est imposé comme le quotidien de gauche des féministes, des écologistes et des pacifistes.
Le site

[…]

Lire la suite



Source link

Laisser un commentaire