Accusé de harcèlement sexuel, le producteur de Flash et Supergirl est suspendu – News Séries à la TV

0
8


Andrew Kreisberg, showrunner notamment des séries « Flash » et « Supergirl », a été suspendu par la CW, alors qu’il fait l’objet d’une vingtaine de plaintes pour harcèlement sexuel.

CW

Une nouvelle affaire de harcèlement sexuel a fait les titres des médias américains ce week-end, relative à une figure importante de la télévision. Peu connu du grand public, Andrew Kreisberg est un scénariste et producteur, officiant notamment comme showrunner sur Flash et Supergirl, toutes deux diffusées sur la CW.

Un total de quinze femmes et de quatre hommes figurant parmi ses collaborateurs ont en effet accusé Kreisberg de harcèlement sexuel, des faits déjà remontés à la direction de la chaîne mais qui, jusqu’ici, n’avaient eu aucune conséquence sur la carrière du producteur. Mais avec les récentes affaires WeinsteinSpacey ou encore Louis C.K., les victimes de ce genre de comportement bénéficient désormais d’une plus grande attention, et c’est pourquoi Andrew Kreisberg a été immédiatement suspendu de ses fonctions, le temps qu’une enquête interne soit menée.

Contacté par nos confrères de Variety, le producteur a nié les faits qui lui sont reprochés, reconnaisant seulement « avoir fait des commentaires sur l’apparence et l’aspect vestimentaire de femmes comme l’exige la fonction de producteur délégué, mais sans connotation sexuelle ».

Supergirl élève la voix

Suite à ces révélations, plusieurs stars de l’Arrowverse (l’univers connecté des séries Flash, ArrowLegends of Tomorrow et Supergirl) n’ont pas hésité à prendre la parole sur les réseaux sociaux pour partager leur propre expérience en matière de harcèlement, bien qu’à ce stade le nom de Kreisberg n’ait pas été mentionné dans ce contexte. C’est le cas notamment d’Emily Bett Rickards (Felicity Smoak dans Arrow) et de Melissa Benoist, l’héroïne de Supergirl.

« Aux hommes qui ont harcelé, qui ont participé à la culture du viol, qui n’ont pas dénoncé ces faits et se sont offusqués d’un ‘sexisme inversé’ : vous êtes des êtres faibles et complices. Aux femmes qui ont trouvé la force de s’exprimer. Aux femmes qui se sont mutuellement soutenues et ont aidé d’autres à se faire entendre : vous êtes des héroïnes. »

« Je suis l’actrice principale d’une série féministe en faveur de l’égalité, de l’émancipation et de l’importance de se battre pour ce qui est juste. J’ai toujours tâché de me comporter ainsi. Malheureusement, la série et ma carrière appartiennent à une industrie qui ne reflète pas toujours ces sentiments. Cela me fend le coeur, et parfois je me sens désemparée. Je sais que je ne suis pas la seule à penser cela. Mais je suis quelqu’un d’optimiste. Je pense que les choses peuvent changer, et quand les gens sont maltraités, il devrait exister un endroit pour les accueillir et entendre leur vérité.

Et quand des gens commettent ce genre de crimes et harcèlent d’autres personnes, ils devraient être perpétuellement reconnus coupables, sans prendre compte de l’industrie dans laquelle ils évoluent ou du pouvoir dont ils jouissent. J’ai déjà parlé de cela, en public et en privé, et il faut continuer à le faire. Nous devons tous le faire, sans peur ni honte. Nous devons tous nous entrainer vers le haut. C’est pourquoi cette semaine, je vais reprendre le tournage de Supergirl en m’impliquant plus que jamais pour changer les choses, en étant à l’écoute des autres et en refusant que mon lieu de travail ne soit autre chose qu’un lieu sain, respectueux et collaboratif. »



Source link

Laisser un commentaire